Une collecte de fonds bien spéciale

16 février 2012
par 
François Gloutnay, agent de communications

On l'a répété souvent. La campagne annuelle de collecte de fonds menée par Développement et Paix ne fait pas que recueillir de l'argent. La campagne Carême de partage est toujours l'occasion d'en apprendre davantage sur la situation des populations des pays du Sud. Bien sûr qu'on invite les gens à donner et à partager. Mais on leur propose aussi des gestes à poser.

Voyez cette invitation reçue ces derniers jours. Le jeudi 23 février prochain, la Pastorale sociale de la Petite-Patrie lance le Carême de partage dans la Petite-Patrie en tenant un panel sur la République démocratique du Congo. « Le Congo possède des richesses incalculables, mais la majorité des Congolais souffrent de la misère au quotidien. En novembre dernier, les élections en RDC ont divisé la population une fois de plus. Deux membres de la délégation d'observation organisée par Développement et Paix ouvrent nos yeux et notre coeur sur ce peuple qui a besoin de paix », lit-on dans l'invitation. Serge Blais, de Développement et Paix, et Denis Tougas, de l'Entraide missionnaire, seront présents.

Un autre exemple. Dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil, le journal Actualité diocésaine indique que l'évêque, Mgr Lionel Gendron, appuie Développement et Paix. La photo qui illustre l'article montre l'évêque en train de signer la carte Aidez à refroidir la terre, distribuée tout l'automne par les membres de Développement et Paix. En posant ce geste, il veut « appuyer les partenaires de Développement et Paix dans leur effort de sensibilisation et d'éducation des gouvernements aux effets des changements climatiques ».

Pour qu'un monde plus juste prenne racine - c'est le slogan du Carême de partage cette année - il faut des sous. Mais il faut aussi des gestes. C'est la conviction que partagent les membres et les sympathisants de Développement et Paix depuis 45 ans.

Mots clés: