Voyage de solidarité à Madagascar

3 juin 2013
par 
Brenda Chaput-Saltel, animatrice pour le Manitoba

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

Voici leur premier témoignage !

« Plus nous sommes exposés aux souffrances des personnes pauvres, plus notre compassion est profonde. » [Traduction libre] Albert Nolan, o.p., 1984

Après avoir atterri à Antananarivo, la capitale, nous passerons les trois prochaines semaines à parcourir le pays dans le but de visiter des projets de développement qui soutiennent certaines des collectivités les plus pauvres de Madagascar.

Ainsi, nous pourrons nous familiariser avec plusieurs aspects du travail de Développement et Paix, qui est présent à Madagascar depuis 25 ans. Nous verrons comment des collectivités se protègent des activités d’une société minière canadienne, de quelle manière des villages s’autonomisent grâce à la radio communautaire, de quelles façons sont mis en œuvre des programmes scolaires destinés aux enfants défavorisés et enfin, par quels moyens des familles rurales, parmi les plus pauvres, ont accès à des ressources essentielles tels que l’eau, la terre et les produits agricoles.

Nous ferons de notre mieux pour assimiler les difficultés et les épreuves quotidiennes des Malgaches, de façon à pouvoir partager leurs histoires avec vous au retour, et vous informer du soutien qu’ils espèrent recevoir.

Soyez des nôtres dans ce périple ! Offrez-nous vos pensées et vos prières tandis que nous marchons en solidarité avec les enfants, les femmes et les hommes de Madagascar, des êtres à la bravoure et à la persévérance inégalées.

Qui sommes-nous ?

Pat Acheson (Alberta)

Pat est une enseignante et administratrice à la retraite. Elle a une grande famille composée de quatre enfants et de 12 petits-enfants. Sa famille est au centre de sa vie. Elle a beaucoup voyagé et même s’il s’agit de son premier voyage avec Développement et Paix, son mari et elle ont toujours essayé de vivre à la manière locale peu importe leur destination. Elle se passionne pour la narration, la culture des peuples autochtones (musique, art), l’artisanat, la spiritualité, la scolarisation ainsi que la construction de la famille et de la communauté. Elle est très heureuse de participer à un voyage qui a été soigneusement planifié et organisé. Elle va pouvoir profiter et apprendre à partir de ses expériences la réalité des gens qu’elle s’apprête à rencontrer.

Martin Blanchet (Alberta)

Martin est un enseignant à la retraite qui vit à Edmonton depuis près de deux ans. Ses intérêts sont variés : le bénévolat communautaire, la généalogie et l'éducation. Son implication avec Développement et Paix est motivée par la promotion, le dialogue avec d'autres groupes catholiques et l’approfondissement de ses connaissances sur les partenaires du Sud. En tant que francophone ayant vécu toute sa vie au sein d’une communauté majoritairement anglophone, il a développé une certaine sensibilité à l'égard des groupes minoritaires de tous types. Il s’intéresse à tous types d’activités mais surtout à la culture sous tous ses aspects : les langues, les traditions, la gastronomie, etc.

Gabrielle Dupuis (Manitoba)

Gabrielle a  19 ans et est une fière franco-manitobaine. Elle travaille au Camp catholique de Saint-Malo depuis l’âge de 14 ans et aime beaucoup être avec les enfants pour les aider à s’éveiller à la foi. Elle a reçu cette année un certificat en théologie de l’université Saint-Paul à Ottawa.

Brenda Chaput-Saltel (Manitoba)

Animatrice régionale pour le Manitoba depuis près de trois ans, Brenda a principalement effectué sa carrière dans le domaine de l’éducation. Elle a notamment coordonné des programmes jeunesse pour une paroisse de l’archidiocèse de Saint-Boniface, travaillé comme éducatrice de la petite enfance à la division scolaire Rivière Seine, et occupé un poste de formatrice en éducation des adultes au sein de la division scolaire de St. James-Assinaboia. Brenda habite la campagne manitobaine, où elle élève ses quatre garçons. Ensemble, ils adorent faire des activités en plein air, qu’il s’agisse du canot, de la randonnée pédestre, de la pêche ou du camping !

Sr Norma McDonald (Manitoba)

Éducatrice et membre de la congrégation des Sœurs de Sainte-Croix, Sœur Norma invite les jeunes à l’accompagner dans son parcours de solidarité et de transformation. Pour elle, la vision et les principes de Développement et Paix font partie intégrante de la façon dont elle transmet sa passion pour la justice sociale. D’ailleurs, en 1993, elle a formé un groupe de Développement et Paix à l’Université de Saint-Boniface. Vingt ans plus tard, ce comité est toujours actif !

Sara Michel (Alberta)

Sara est animatrice à Développement et Paix pour la province de l’Alberta depuis trois ans maintenant. Après avoir mené des études spécialisées sur le Moyen-Orient, elle a surtout travaillé en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Originaire d’Alexandrie, en Égypte, Sara a voyagé sur les cinq continents, mais elle n’avait jamais eu l’occasion de se rendre à Madagascar – jusqu’à aujourd’hui. Avec un tel parcours, pas étonnant que Sara soit dynamique et qu’elle adore danser !

Karen Frances Rawlings (Ontario)

Karen est née à Sarnia en Ontario, où elle habite toujours avec bonheur. Enseignante retraitée, elle appuie Développement et Paix depuis de nombreuses années. En 2008, elle s’est davantage impliquée dans l’organisation, en effectuant un voyage de solidarité au Honduras et au Guatemala en compagnie de Paul Lemieux, alors animateur pour le Sud-Ouest de l’Ontario et aujourd’hui retraité. Mariée depuis 35 ans, Karen est mère de quatre enfants. Elle aime les voyages, la musique, le hockey, la marche, le bénévolat et, bien sûr, les rencontres entre amis !

Mots clés: