Susan

Voici Susan Mariela

14 ans

« Bonjour ! Je m’appelle Susan Mariela, je viens de Puerto Luz en Amazonie, et je parle la langue Harakbut. Je suis heureuse d’être issue d’une communauté autochtone et d’être différente des autres. Pour moi, l’Amazonie est importante, car c’est mon lieu d’origine. Je m’y sens bien. Il y a des animaux, des arbres fruitiers et on y apprend plein de choses !  »

« Mais la contamination augmente et la coupe des arbres devient excessive. L’extraction du pétrole salit les rivières. Certaines personnes ne se rendent pas compte que leurs actions font du mal aux autres. À présent, quand les personnes autochtones vont pêcher, elles trouvent les cours d’eau pollués et n’ont plus d’endroit où se laver ou puiser de l’eau.

Je souhaite que nous protégions la nature. Ma communauté et moi demandons que nous prenions tous soin de la forêt. Aidez-nous à nous faire connaître, nous les peuples autochtones, et à faire en sorte que ne s’éteignent pas notre existence et nos modes de vie. »

— Susan Mariela Pizango, étudiante au Pensionnat Santa Cruz de Puerto Maldonado, au Pérou.>

Au Pérou, Développement et Paix – Caritas Canada travaille avec le Centre amazonien d’anthropologie et d’application pratique (CAAAP) pour protéger l’Amazonie et les droits des peuples autochtones.