Soutenir les communautés pauvres et marginalisées en Haïti

Il y a 1 mois

En Haïti, les mesures sanitaires mises en place semblent pour l’instant avoir permis de freiner la pandémie au pays (7544 cas et 171 morts au 7 août), mais le système sanitaire haïtien demeure très vulnérable. Il y a très peu d’infrastructures sanitaires et elles sont peu équipées. Même en situation normale, le système sanitaire haïtien ne peut pas répondre au besoin de la population. Des actions de mobilisation et de sensibilisation, de prévention et de prise en charge médicale à l’échelle nationale sont nécessaires.

Afin de soutenir les efforts de l’État haïtien en matière de santé, Développement et Paix a fait une contribution de 50 000$ à son partenaire sur le terrain, Caritas Haïti. Grâce à son réseau développé de comités paroissiaux, Caritas Haïti accompagne les communautés vivant dans des régions rurales isolées dans la lutte contre la pandémie de COVID-19. Plus spécifiquement, le projet vise à renforcer les capacités des communautés et des professionnels de santé du réseau Caritas Haïti afin d’identifier et d’isoler les cas suspects, suivre l’évolution de la pandémie et proposer des mesures pour éviter sa propagation, ainsi qu’à faire la sensibilisation et la prévention auprès des communautés.

Les efforts seront mis afin de rejoindre et de protéger les communautés pauvres et marginalisées, en particulier les familles bénéficiaires des projets de développement en cours, la population carcérale et les femmes. Au total, plus de 48 500 Haïtiens bénéficieront du projet, dont 7 500 familles qui recevront des ensembles de prévention sanitaire. L’accent sera également mis afin de sensibiliser les femmes aux risques de propagation, principalement les grandes et petites commerçantes, connues comme les « Madan sara », qui vont aux marchés tous les jours.  

Des installations pour le lavage des mains ont été mises en place en divers endroits.