Luz Estella Cifuentes

Colombie

Luz Estella Cifuentes

Responsable du Secrétariat des femmes et de l’école de formations politique et interethnique pour les femmes paysannes, afro-colombiennes et autochtones de la Coordination nationale agraire (CNA)

Qu’est-ce que la paix ?

Pour moi, la paix est un rêve puisque j’ai toujours vécu en zone de conflit. La paix signifie que les femmes sont entendues et qu’elles peuvent décider de leur mode de vie et de production. C’est de pouvoir reprendre nos terres sans avoir peur. C’est le droit à l’air pur et à l’eau propre. La paix, c’est le droit à une vie digne.

 

Pourquoi les femmes sont-elles essentielles à la construction de la paix ?

Je crois que les femmes jouent un rôle essentiel et dynamique dans la construction de la paix. Nous les femmes, possédons une capacité de vision à long terme, à très long terme! Nous envisageons comment vivront nos enfants, nos petits-enfants et nos arrière-petits-enfants. Nous imaginons un futur où il fera bon vivre pour toutes et tous.

Luz Estella fait partie de l’équipe de direction de la CNA et elle assume la responsabilité du Secrétariat des femmes (Secretaría de mujeres) ainsi que de son école de formation politique interethnique pour les femmes (Escuela de Formacion Politica Inter-Etnica de Mujeres del CNA). Ayant complété des études en sociologie et en développement rural, elle a beaucoup d’expérience liée à la recherche participative ainsi que dans l’organisation, le développement et la gestion de projets communautaires. Elle voit la mobilisation et l’organisation des communautés comme une alternative à la marginalisation et à l’oubli.


École de formation politique interethnique de la Coordination nationale agraire (CNA)

L’école de formation politique interethnique de la CNA est née en 2014 et vise l’autonomisation des femmes colombiennes qui vivent en milieu rural. Cette autonomisation passe par la création d’espaces d’analyse et de réflexion participative sur l’équité entre les femmes et les hommes, les défis du développement et la participation active des femmes à la vie collective et à la construction de la paix, et ce aux niveaux local, régional et national. Les femmes s’y réunissent afin de discuter des préoccupations, des enjeux et des défis qu’elles partagent. Elles y acquièrent également les compétences qui font d’elles des interlocutrices fiables et crédibles auprès des autorités locales, régionales et nationales, ainsi qu’auprès d’autres organisations.

 

Ensemble, agissons
pour la paix !