Fonds de secours contre la famine

En février 2017, le nouveau Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré que 20 millions de personnes sont menacées de mort dans les six prochains mois au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et au Nigéria.

Cette crise humanitaire a pris forme en raison d’une conjoncture particulière engendrée à la fois par des changements climatiques ayant entraîné de grandes sécheresses et des conflits armés qui sévissent dans ces régions. En conséquence, des millions de personnes ont dû fuir leurs terres et leurs maisons afin d’échapper aux violences et sont menacées de famine en raison de conditions de transport et d’accès à la nourriture extrêmement difficiles.

Développement et Paix – Caritas Canada est présent dans ces pays pour répondre immédiatement à cette crise humanitaire qui menace la vie de millions de personnes et pour soutenir nos partenaires déjà à pied d’œuvre auprès des populations vulnérables de la région.

Soudan du Sud

 Points clés

  • La famine a été déclarée le 20 février 2017 dans l’État d’Unité.
  • On estime que près de 7,5 millions de personnes sont en état d’insécurité alimentaire pendant la période de mai à juillet (saison de soudure).
  • On compte près de 1,9 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays et un total de 1,74 million de réfugiés dans les pays voisins (86 % sont des femmes et enfants – dont 21 000 mineurs non accompagnés).
  • Le pays, qui a obtenu son indépendance en 2011, est en guerre depuis 2013. Les deux grandes ethnies du pays se déchirent, notamment sur le contrôle des états pétroliers du nord du pays qui constituent près de de 90% de l’économie nationale.

 Développement et Paix – Actions

Nous fournissons une aide d’urgence en nutrition notamment avec Caritas Soudan du Sud :

5 330 ménages ont reçu de la nourriture.

8 980 ménages ont eu accès à une eau potable, à des installations sanitaires et ont développé de meilleures pratiques hygiéniques et un appui aux modes de subsistance.

1 000 ménages ont pu trouver refuge dans l’enceinte des églises pour une période de trois mois, leur procurant un peu de répit et de sécurité.

Nord-est du Nigéria

 Points clés

  • 8,5 millions de personnes sont dans le besoin dans cette région. Les principaux besoins sont en sécurité alimentaire, en nutrition, en protection pour les populations et en eau et assainissement. On estime à près de 44 000 le nombre de personnes à risque de famine à l’heure actuelle.
  • Depuis le début du conflit armé en 2009, 1,9 million de personnes ont abandonné leurs habitations et leurs champs par crainte des exactions du groupe terroriste Boko Haram ou des représailles de l’armée nigériane.

 Développement et Paix – Actions

Nous fournissons une aide humanitaire aux côtés de la Caritas Nigéria, afin de soutenir les populations dans l’État de Borno, affecté par le conflit lié à Boko Haram.

9 000 personnes déplacées internes, rapatriées et membres des communautés d’accueil dans l’État de Borno, bénéficieront d’une aide nutritionnelle, d’un l’accès à des moyens de subsistance, à l’eau, l’assainissement et l’hygiène et soins de santé. Parmi celles-ci :

  • 1 500 enfants âgés de moins de 5 ans atteints de malnutrition ont reçu un diagnostic et un traitement efficace.
  • 3 000 personnes ont reçu des services médicaux de qualité.

Somalie

 Points clés

  • Plus de 6,2 millions de personnes sont dans le besoin dont 1,7 million de personnes déplacées par la guerre et/ou la sécheresse. (=54% de la population).
  • On estime que le nombre de personnes en situation de crise aigüe atteindra les 3 millions d’ici juin compte tenu de la sécheresse et de l’insécurité en cours.
  • Les enfants en bas âge sont parmi les personnes durement touchées : 363 000 accusent un taux de malnutrition aigu et parmi ces derniers plus de 71 000 requièrent des soins vitaux (nutrition life-saving treatment).
  • Les grandes sécheresses des dernières décennies font de ce pays une des régions les plus vulnérables sur le plan alimentaire.
  • Le pays est en proie à une guerre civile depuis des décennies, le gouvernement actuel ne contrôlant essentiellement que la capitale Mogadishu et ses environs.

 Développement et Paix – Actions

Nous fournissons une aide immédiate en nutrition, en réponse à la sécheresse qui touche le pays.

  • Près de 20 000 ménages – principalement des femmes enceintes (1 500), allaitantes et avec nourrissons ou enfants de moins de cinq ans – ont été suivis et ont bénéficié de programmes de vaccination. Plus précisément :
  • Près de 1 500 enfants de moins de 1 an ont reçu leurs vaccins.
  • Près de 10 000 enfants de moins de cinq ans ont été suivis et traités.

Yemen

 Points clés

Des années de guerre civile ont poussé le Yémen au bord de la catastrophe.

  • Près de 18,8 millions de personnes (70% de la population) ont besoin d’assistance humanitaire et protection afin de subvenir à leurs besoins essentiels ; 6,8 millions sont en état d’insécurité alimentaire aigue.
  • Les enfants en bas âge sont parmi les plus durement touchés : ils présentent des taux de malnutrition aigus et sont affectés par des maladies évitables telles le choléra qui, depuis le 27 Avril s’est propagé dans diverses contrés et menace d’affecter 250 000 personnes dans les prochains six mois.

 Développement et Paix – Actions

Nous travaillons avec la CAFOD (Catholic Agency for Overseas Development) visant à :

  • Assurer des services de santé et nutrition.
  • Fournir une aide alimentaire.
  • Appuyer des initiatives en matière d’eau, assainissement et hygiène.