Lancement de la campagne Carême de partage à Montréal sous le signe du Mardi gras !

Hier, mardi 4 mars, veille du mercredi des Cendres, plusieurs membres, sympathisants et employés de Développement et Paix se sont réunis à la Maison du développement durable à Montréal afin de lancer la campagne Carême de partage Une seule famille humaine, de la nourriture pour tous. Mgr Faddoul, chorévêque et exarque apostolique de l’Afrique de l’Ouest et centrale pour les Maronites et président de Caritas Liban ainsi que le docteur Rita Rhayem, responsable du service de santé de Caritas Liban étaient tous deux les invités d’honneur de Développement et Paix.

Mgr Faddoul a débuté la rencontre en rappelant la grave crise humanitaire que traverse actuellement la région, notamment à cause du conflit syrien. Il a d’ailleurs insisté sur le fait que, malgré les difficultés, « le pape Francois est à nos côtés, ce qui nous donne plus de force pour effectuer notre travail ». Il a livré un témoignage profond et émouvant sur le contexte actuel qui ne cesse de s’aggraver. Depuis plus de trois ans le conflit a poussé 3 millions de Syriens à se réfugier au Liban, en Turquie, en Jordanie, en Égypte ou en Irak. D’autre part, il a soulevé le fait que l’afflux massif de personnes réfugiées a aussi un impact sur la société libanaise qui accueille à elle seule 36 % de la totalité des réfugiés syriens dans la région. Enfin, Mgr Faddoul a rappelé qu’en cette période de carême nous devons nous souvenir que « là où les hommes souffrent, Dieu pleure ».

Le docteur Rita Rhayem, a ensuite présenté le projet d’aide médicale aux personnes réfugiées d’origine syrienne financé par Développement et Paix. Grâce à ce projet, 40 661 familles ont pu recevoir une aide et 329 930 soins médicaux ont été dispensés en 2013. Les personnes réfugiées fuient sans rien emporter et vivent au Liban dans des conditions très précaires et parfois dans des endroits difficiles d’accès. Les cliniques mobiles permettent ainsi d’administrer des soins de santé aux personnes réfugiées les plus vulnérables (personnes blessées, personnes âgées ou femmes enceintes) et leur apportent l’information et le soutien dont elles ont besoin. D’autre part, de nombreuses personnes réfugiées souffrent d’une grande détresse psychologique et il est important qu’elles puissent se confier à un personnel spécialisé. Mme Rhayem a ainsi raconté l’histoire touchante de cette mère de famille, enseignante en Syrie, et maintenant réfugiée avec sa famille au Liban. Elle avait l’habitude de battre ses enfants sans aucune raison; mais grâce aux rencontres organisées avec la psychothérapeute de Caritas Liban, on a pu détecter chez elle un état de stress et lui venir en aide. Enfin, le docteur Rhayem a rappelé l’importance de soigner les personnes réfugiées et préserver la santé des communautés locales face à l’apparition de maladies qui n’existaient pas au Liban.

Rita Rhayem fait partie des différents partenaires de Développement et Paix qui ont été invités à venir présenter au Canada les programmes qu’ils animent dans leur pays et à expliquer comment ils utilisent les fonds qu’ils reçoivent Elle participera durant les prochains jours aux différents évènements organisés par les membres de Développement et Paix en Alberta.

Cette journée de lancement a été riche en émotions et en rencontres ! Il s’agissait aussi du Mardi gras, dernier jour avant le début du carême. Selon les traditions, on se déguise, on chante, on danse mais surtout on mange. En effet, à l’origine, lors de ce fameux mardi, on finissait les aliments gras avant le carême. Ainsi, à l’occasion de ce lancement des beignes ont été vendus sur place, permettant d’amasser un total de 850 $. Au dessert, l’ensemble des participants ont pu déguster de délicieuses crêpes à la confiture d’abricots et au sirop d’érable. De quoi finir la journée sous le signe du partage et sur une note sucrée !

À la veille du mercredi des Cendres, il faisait bon partager un dernier repas en famille. Pour visualiser des images de l’évènement, cliquez ici.

On peut faire un don à Développement et Paix en téléphonant au 1 888 234-8533 (au 514 257-8711 dans la région de Montréal) ou en visitant le site Internet de l’organisme au www.devp.org