« Moi, ça me donne de l’espoir ! … »

C’est avec ce cri du cœur qu’une donatrice majeure (qui a préféré conserver l’anonymat) a clôt la rencontre que nous avons eue avec elle vendredi dernier, le 4 mai, pour la remercier de son don substantiel pour un projet touchant les jeunes dans les Territoires palestiniens.

J’étais accompagnée de ma collègue Sonia Lebesgue, chargée de programme pour le Moyen-Orient, et de Monica Lambton, membre très active de Développement et Paix, qui a habité à Jérusalem pendant quelques années.

Sonia nous a entretenues des bienfaits accomplis par un de nos partenaires dans les Territoires palestiniens, la Société Saint-Yves, une association de juristes établie à Jérusalem et Bethléem, qui travaille pour les droits humains. Et en Palestine, quand on parle de droits humains, on parle de la vie de tous les jours. Par exemple, la Société Saint-Yves aide les enfants et les jeunes à vivre dans un environnement familial stable en appuyant les parents dans l’obtention de leur permis de résidence à Jérusalem, assurant ainsi la réunification des familles. Elle les aide également à voir leurs droits sociaux reconnus (assurance santé, allocations pour enfants, etc.).

Notre donatrice s’est dite ravie de pouvoir entendre parler du travail de notre partenaire bénéficiaire de son don et surtout, de pouvoir « faire partie de notre équipe ». Nous la remercions du fond du cœur !