La communauté à l’épicentre du tremblement de terre en Haïti obtient de nouvelles maisons

24 janvier 2012
Montréal

Un projet de Développement et Paix donnera bientôt de nouvelles maisons permanentes à quelque 450 familles touchées par le tremblement de terre en Haïti.

Les maisons seront construites dans Petit Boucan, une partie montagneuse et isolée de la région de Gressier, située à l’épicentre du grave séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010. Le séisme a détruit la presque totalité des maisons de ce secteur appauvri.

Le projet est mis en œuvre en collaboration avec ITECA, un partenaire local de Développement et Paix depuis 1988. L’organisme, qui dispense de la formation à de petits exploitants agricoles pour les aider à améliorer leur productivité tout en protégeant l’environnement, s’est engagé à aider sa communauté à se remettre sur pied à la suite du tremblement de terre. ITECA mobilise la communauté en organisant des consultations et assure la participation de la population à la conception des maisons, ce qui contribuera de manière tangible à la viabilité du projet.

C’est le cabinet d’architectes ACDF du Québec qui conçoit les maisons. Elles seront construites selon les normes antisismiques, résistantes aux ouragans et dotées de systèmes de collecte des eaux de pluie et de latrines.

Les maisons seront destinées aux personnes identifiées comme les plus vulnérables de la collectivité, comme les personnes âgées et les familles monoparentales. Les membres de la communauté recevront de la formation d’ACDF afin de pouvoir participer aux travaux de construction.

Le projet est entrepris avec l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise de l’Agence canadienne de développement international, l’ACDI. La contribution de l’ACDI à ce projet s’élève à 4 997 436 $ et celle de Développement et Paix à 1 645 500 $.

« Collaborer avec une organisation locale qui a gagné la confiance de la communauté fait en sorte que les maisons répondront véritablement aux besoins et aux réalités des personnes qui y vivront. Notre but est d’améliorer leurs conditions de vie à long terme », déclare Paul Cliche, directeur adjoint des programmes internationaux de Développement et Paix.

On s’attend à ce que le projet soit achevé vers la fin de 2012.

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Kelly Di Domenico, agente de communications
514 257-8710 poste 365
kelly.didomenico@devp.org