Développement et Paix répond aux besoins humanitaires causés par la crise en Syrie

23 janvier 2013
Montréal
Les besoins sont considérables dans les camps de réfugiés syriens, comme celui-ci au Liban. Photo : Cordaid/Evert-Jan Daniels

La guerre civile qui se poursuit en Syrie a engendré une grave crise humanitaire pour la population locale. Pour échapper à la violence, de nombreux civils ont fui vers des pays voisins, où ils vivent dans des camps de réfugiés ou luttent pour se débrouiller avec des ressources limitées, voire inexistantes. Ceux qui sont demeurés au pays ont vu leurs conditions de vie se détériorer complètement : l’électricité, l’eau et le carburant se font rares, tandis que la nourriture est de plus en plus difficile à trouver. Enfin, l’hiver qui s’installe ne fait qu’aggraver les souffrances des personnes affectées.

Développement et Paix soutient les organisations Caritas locales, ainsi que d’autres organismes dans la région, afin de répondre aux besoins humanitaires de la population syrienne.

« La guerre civile en Syrie se prolonge au-delà de toutes les prédictions, ce qui ne fait qu’aggraver la situation. La plupart des Syriens et Syriennes ne s’attendaient pas à une crise d’une telle durée, et les besoins grandissent quotidiennement tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays », déclare Guy Des Aulniers, chargé de programmes pour les secours d'urgence. « Dans les pays qui accueillent les réfugiés, un nombre croissant de personnes arrivent chaque jour, attisant les tensions dans les communautés qui tentent de s’ajuster aux pressions causées par le partage des lieux et des ressources. »

Actuellement, 650 000 réfugiés syriens se trouvent dans des pays avoisinants, où ils vivent dans des camps ou des familles d’accueil. Certains doivent se débrouiller seuls. La Turquie, la Jordanie et le Liban, les pays ayant accueilli le plus grand nombre de réfugiés, peinent à répondre aux besoins urgents. Développement et Paix contribue aux programmes des Caritas locales dans ces trois pays, de façon à fournir une aide de base aux réfugiés à l’intérieur et à l’extérieur des camps, ainsi qu’aux familles d’accueil, sous forme de services médicaux et psychosociaux, de bons alimentaires, de couvertures, d’appareils de chauffage, et d’autres articles hivernaux.

L’aide est acheminée en priorité aux personnes les plus vulnérables, comme les femmes monoparentales et les personnes handicapées ou atteintes de maladies chroniques. Au total, les programmes viendront en aide à près de 60 000 personnes.

À l’intérieur même de la Syrie, on estime à deux millions le nombre de personnes déplacées et à quatre millions le nombre de personnes ayant besoin d’assistance humanitaire. Développement et Paix participe à la distribution de paniers alimentaires et de fournitures médicales à Alep, une des villes les plus durement touchées, ainsi qu’à la distribution de matériel pour permettre à 1600 familles partout aux pays de passer l’hiver. De plus, l’organisation soutient une boulangerie communautaire qui fournira du pain aux habitants de 40 villages dans la province d’Idlib, tout en offrant des emplois aux familles qui ont subi de lourdes pertes durant la crise.

Développement et Paix accepte les dons pour soutenir ces secours d’urgence. Les dons peuvent être effectués par téléphone (1 888 234-8533), en ligne au www.devp.org/don/syrie ou par la poste, en envoyant un chèque à l’ordre de Développement et Paix (prière d’indiquer Crise syrienne) à l’adresse suivante :

Développement et Paix
1425, boulevard René-Lévesque, 3e étage
Montréal (Québec)  H3G 1T7

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org