Développement et Paix lance un appel d’urgence pour renforcer son action auprès des victimes de la guerre en Syrie

21 juin 2013
Montréal

Le conflit d’une extrême violence qui sévit en Syrie depuis deux ans maintenant a causé la mort de près de 93 000 personnes, forcé plus de quatre millions d’individus à se déplacer à l’intérieur du pays et plus d’un million et demi de personnes à se réfugier dans les pays voisins. Présent au Moyen-Orient depuis 1967, Développement et Paix intervient spécifiquement depuis dix mois en faveur des populations les plus vulnérables, victimes de la guerre civile. L’organisme entend aujourd’hui renforcer son action et soutenir davantage ses partenaires dans la région afin de répondre aux besoins grandissants de millions de personnes.

Développement et Paix agit depuis le mois d’octobre 2012 auprès des populations les plus vulnérables victimes de la guerre civile en Syrie et soutient le travail de ses partenaires dans la région et principalement Caritas Syrie, Caritas Liban, Caritas Jordanie, Caritas Turquie et Menapolis. Ces partenaires travaillent auprès des réfugiés du conflit, dans les camps et hors des camps, mais également auprès des familles d’accueil en offrant des services médicaux et psychosociaux, par la mise en place de cliniques médicales mobiles, la fourniture de matériel et d’appareils médicaux, la distribution alimentaire et de produits de première nécessité. L’aide est acheminée en priorité aux personnes les plus gravement touchées par la crise : les femmes enceintes, les enfants et les blessés. Les bombardements dans des zones densément peuplées ont fait et continuent de faire de nombreuses victimes parmi les populations civiles.

Face aux besoins criants de la population syrienne, Développement et Paix lance, conjointement avec la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), un appel d’urgence aux catholiques et à la population canadienne dans son ensemble afin de soutenir le travail de ses partenaires dans la région. « Nous constatons aujourd’hui que malgré les pressions diplomatiques sur les parties au conflit, les populations civiles sont délibérément prises pour cibles et ce, au mépris du droit international humanitaire », dénonce Michael Casey, directeur général de Développement et Paix, avant d’ajouter que « force est de constater que la tragédie humaine qui se déroule sous nos yeux montre malheureusement peu de signes d'essoufflement. Il est impératif de renforcer notre action face à un conflit qui s’enlise et qui rend chaque jour, la vie des personnes affectées de plus en plus difficile ».

Développement et Paix répond au message du pape François qui appelle à aider la population syrienne, « au-delà des appartenances ethniques et religieuses, comme moyen le plus direct pour offrir une contribution à la pacification et à l’édification d’une société ouverte à toutes ses diverses composantes ». L’organisme répond également aux appels d’urgence lancés par les Caritas de la région et ses autres partenaires dans la region afin de leur permettre de poursuivre les activités entreprises auprès des déplacés et des réfugiés syriens ainsi que des populations de plus en plus vulnérables qui les accueillent. Une collecte spéciale aura lieu dans les paroisses du 30 juin au 14 septembre 2013. Les dons peuvent également être effectués dès maintenant par téléphone (1 888 234-8533), en ligne au devp.org/don/syrie ou par la poste, en envoyant un chèque à l’ordre de Développement et Paix (prière d’indiquer Urgence Syrie) à l’adresse suivante :

Développement et Paix
1425, boulevard René-Lévesque, 3e étage
Montréal (Québec) H3G 1T7

- 30 -

Pour plus d'information, veuillez vous adresser à:
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org