Développement et Paix aux côtés des personnes déplacées en Birmanie

17 juillet 2013
Montréal
Cet abri de style de caserne est typique du logement offert aux familles déplacées dans des camps autour de Myitkyina et Waingmaw. Photo : Reuters AlertNet

Les combats qui ont opposé au cours de ces deux dernières années l'armée birmane à l'armée pour l'indépendance kachin (KIA) dans le nord de la Birmanie ont entraîné le déplacement de 75 000 personnes dans la région. De nombreuses personnes ont trouvé refuge dans des camps. Toutefois, la rareté des produits de première nécessité cumulée à un accès restreint aux services de base dans les camps aggravent la vulnérabilité des personnes déplacées.

Développement et Paix a octroyé la somme de 50 000 $ à Karuna Myanmar Social Services (KMSS), le service d’aide sociale de l’Église catholique en Birmanie, afin d'appuyer ses activités d'aide humanitaire pour les déplacés. L'organisation s'emploie à améliorer les conditions de vie dans les camps en fournissant une aide et des services de base, incluant la distribution de nourriture, un soutien aux cliniques médicales, la fourniture de kits d'hygiène, la scolarisation des enfants ainsi que l’allocation de subventions pour aider les familles à démarrer des activités telles que l'élevage de volailles.

Jusqu'à récemment, la Birmanie était considérée comme l'un des pays les plus isolés au monde à cause des nombreuses années de reigne militaire. Suite au passage du cyclone Nargis en 2008, le pays s’est progressivement ouvert à la communauté internationale afin de permettre l’organisation des secours d’urgence. À l'époque, Développement et Paix avait recueilli 2,4 millions de dollars pour les victimes de la catastrophe et soutenu les efforts de KMSS dans sa réponse.

Malgré la tenue d'élections législatives en 2010 qui l'ont conduite sur la voie de la démocratie, la Birmanie demeure l’un des pays les plus pauvres d’Asie. Des tensions ethniques existent dans plusieurs régions, dont dans l'État Kachin, et ont conduit à de fréquents affrontements entre des groupes séparatistes et l'armée, créant d'énormes besoins humanitaires pour les personnes déplacées par les combats.

La communauté Kachin établie au Canada a effectué un travail de sensibilisation sur les violations des droits humains commises dans l'État Kachin et a recueilli 1000 $ pour la réponse de Développement et Paix aux besoins humanitaires des personnes déplacées.

Si vous souhaitez participer à ces secours d’urgence, vous pouvez faire un don par téléphone (1 888 234-8533) ou en envoyant un chèque à l'ordre de Développement et Paix (prière d’indiquer Personnes déplacées en Birmanie) à l'adresse suivante :

Développement et Paix
1425, boul. René Lévesque Ouest, 3e étage
Montréal QC  H3G 1T7

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org