Développement et Paix clôture son projet de relogement de 400 familles paysannes dans la commune de Gressier à Port-au Prince

7 février 2014
Montréal

Plus de quatre ans après le violent tremblement de terre qui a frappé Haïti et aura marqué à jamais la mémoire collective des Haïtiennes et des Haïtiens, Développement et Paix clôture aujourd’hui, au centre de formation de l’Institut de technologie et d’animation communautaire (ITECA), son projet de construction de 400 maisons permanentes à Ti-Boucan (Gressier). À cette occasion, les 400 familles relogées, des représentants de l’État haïtien, des représentants canadiens, les différents acteurs communautaires, les organisations partenaires ainsi que des médias, seront présents.

Durant ces deux dernières années, Développement et Paix et son partenaire de longue date l’ITECA, ont mis en œuvre en Haïti l’un des plus importants projets de relogement en milieu rural dans le contexte post-séisme. Le budget de ce projet s’élève à 6,5 millions de dollars et a été financé conjointement par le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (anciennement l’Agence canadienne de développement internationale) et Développement et Paix. Le projet constitue véritablement un modèle alternatif de reconstruction post-séisme fondé sur la « reconstruction d’un habitat humain » plutôt que la simple reconstruction de quatre murs.

Le projet a permis d’introduire en Haïti un modèle de maison parasismique et anticyclonique réalisé à partir d’une nouvelle technologie (interlocking blocks) qui permet une construction rapide, fiable et à faible coût. « Quatre ans après le séisme, la construction de logements reste l’une des priorités les plus évidentes en Haïti. La clôture de ce projet est un message d’espoir lancé aux milliers de personnes qui sont sans-abri et qui vivent encore aujourd’hui, dans des conditions très précaires », déclare Michael Casey, directeur général de Développement et Paix.

En plus de reloger 400 familles paysannes, ce projet aura permis de créer 600 emplois directs en recrutant notamment des ouvriers spécialisés et des artisans sur les différents sites de construction. Avec 50 chantiers ayant fonctionné de façon quasi permanente ces deux dernières années, ce projet a également généré une centaine d’emplois indirects. Les familles, mais aussi les habitants de Ti-Boucan de manière générale, ne sont pas de simples bénéficiaires du projet. Ils ont participé et travaillé activement afin de faire sortir de terre les 400 maisons.

Présent en Haïti depuis 47 ans, Développement et Paix poursuit la mise en œuvre de son programme de reconstruction en étroite collaboration avec ses partenaires. Celui-ci touche les domaines de la sécurité et de la souveraineté alimentaire, le renforcement de la justice, des droits humains et du processus démocratique ainsi que le développement des compétences des organisations partenaires membres de la société civile haïtienne. L’organisme poursuit également la mise en œuvre d’activités dans le cadre de sa programmation régulière.

La cérémonie de clôture aura lieu le vendredi 7 février 2014 à 9h, au Centre de formation de l’ITECA à Ti-Boucan (Gressier).

- 30 -

Pour plus de renseignements et/ou une entrevue, veuillez contacter :

En Haïti,
Khoudia Ndiaye, agente de communications
011 (509) 3849-9779
kndiaye@devp.org

À Montréal,
Kelly Di Domenico, agente de communications
514 257-8711 poste 365
kelly.didomenico@devp.org