5 ans de crise en Syrie : Développement et Paix lance une campagne nationale de plaidoyer et interpelle le premier ministre Justin Trudeau sur l’action du Canada en réponse à la crise

10 mars 2016
Montréal

À la veille du 5ème anniversaire du début de la crise syrienne, Développement et Paix lance aujourd’hui, une campagne nationale de plaidoyer en faveur des Syriennes et des Syriens affectés par la crise et pour une résolution pacifique du conflit. L’organisme appelle le gouvernement du Canada à prendre des mesures concrètes pour répondre aux nombreux défis que rencontrent les civils dans leur propre pays, ainsi que les réfugiés qui se sont exilés dans les pays limitrophes.

Développement et Paix appuie les récentes initiatives entreprises par le gouvernement du Canada dont celles d'accueillir 25 000 réfugiés syriens au pays et d'augmenter le montant alloué à l'aide humanitaire et au développement à long terme. Toutefois, compte tenu de la situation tragique qui se dégrade considérablement de jours en jours, Développement et Paix exhorte le gouvernement à en faire davantage pour trouver une solution pacifique au conflit et assister les personnes les plus vulnérables sévèrement touchées.

Ainsi, dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau, Développement et Paix formule 3 recommandations à mettre en œuvre afin de soulager les souffrances des Syriennes et des Syriens et de trouver une solution pacifique au conflit.

  1. Il demeure important de soutenir de manière proactive un processus de paix qui soit inclusif en créant des espaces de discussion parallèles permettant aux groupes de la société civile syrienne de se réunir, d’exprimer ses priorités et d’alimenter le processus de paix actuellement dirigé par les Nations Unies.
  2. Il est impératif de protéger les civils et d'acheminer l’aide humanitaire de manière sécuritaire en brisant les zones assiégées afin de permettre une totale liberté de mouvement pour atteindre des milliers de civils reclus.
  3. Il est important de favoriser la cohésion sociale entre les réfugiés syriens et leurs populations hôtes déjà vulnérables qui vivent dans un contexte de vives tensions communautaires autour de l’accès aux ressources économiques et de la saturation des services publics locaux. 

« Depuis le 15 mars 2011, date du début du conflit, quelque 470 000 Syriens ont été tués, 1,9 millions blessés, 13,5 millions ont eu besoin d'une aide humanitaire immédiate, 4,6 millions de personnes ont dû se réfugier à l'étranger tandis que 6,6 millions de personnes se sont déplacées à l’intérieur de la Syrie. N’oublions pas que derrière ces chiffres se cachent avant tout des personnes, des enfants, des femmes et des hommes. Il est donc urgent de résoudre cette terrible crise humanitaire et d’instaurer une paix durable en Syrie », déclare David Leduc, directeur général de Développement et Paix

Développement et Paix intervient en réponse à la crise en Syrie depuis l’automne 2012. L’organisme agit en Syrie, en Jordanie, au Liban et en Turquie où il a investi 24,2 millions de dollars en aide humanitaire et dans des initiatives locales de promotion de la paix permettant ainsi de venir en aide à plus de 600 000 Syriennes et Syriens. Développement et Paix travaille en collaboration avec des organisations partenaires locales.

 Lire la lettre adressée au premier ministre dans son intégralité.

 

  Crédit : Caritas Internationalis

 

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org