Développement et Paix se joint à la campagne mondiale Syrie : la paix est possible

4 juillet 2016
Montréal

À Montréal, le 5 juillet 2016- Développement et Paix – Caritas Canada se joint aux 165 membres du réseau Caritas Internationalis, pour le lancement de la campagne mondiale Syrie : la paix est possible, afin de répondre aux besoins des Syriennes et des Syriens enlisés dans cette terrible catastrophe depuis plus de 5 ans maintenant.

Depuis le début de la guerre, 13,5 millions de Syriennes et de Syriens restés au pays, dont près de la moitié sont des enfants, ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. De plus, 4,8 millions de personnes se sont réfugiées majoritairement dans les pays limitrophes en Jordanie, au Liban et en Turquie. « Il ne faut jamais oublier que les migrants, avant d'être des numéros sont des personnes, des visages, des noms, des histoires », déclarait le pape François à Lesbos, en avril 2016.

La campagne mondiale pour la Paix en Syrie, menée par le réseau Caritas rejoint les trois recommandations formulées par Développement et Paix en mars dernier, dans le cadre d’une campagne nationale de plaidoyer adressée au gouvernement du Canada, visant à soulager les souffrances des Syriens et à trouver une solution pacifique au conflit :

  1. Soutenir de manière proactive un processus de paix qui soit inclusif ;
  2. Assurer l’accès à l’aide humanitaire et la protection des civils et ;
  3. Favoriser la cohésion sociale entre les réfugiés syriens et leurs populations hôtes déjà vulnérables.

C’est à l’automne 2012 que Développement et Paix a posé son premier geste de soutien en réponse à la crise en Syrie. Depuis lors, l’organisme, en collaboration avec une vingtaine de partenaires locaux a investi plus de 26 millions de dollars en aide humanitaire (nourriture, soins de santé, éducation, réhabilitation de moyens de subsistance, appui psychosocial, etc.) et dans des initiatives locales de promotion de la paix permettant ainsi de venir en aide à plus de 650 000 Syriennes et Syriens, en Syrie et dans les pays limitrophes.

«La paix est possible en Syrie», déclare le pape François en appui à la campagne, avant d’ajouter que «Certains des pays fournisseurs de ces armes font aussi partie de ceux qui parlent de paix. Comment peut-on croire en ceux qui, avec la main droite vous caressent et avec la gauche, vous frappent ? […] Tous, nous devons reconnaitre qu’il n’y a pas de solution militaire en Syrie ; il n’y a qu’une solution politique.»

En solidarité avec le peuple syrien, Développement et Paix organisera une journée de prière à travers le pays, le mardi 4 octobre, fête de St-François d’Assise.

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org