Personne ne devrait être forcé de fuir son foyer

12 septembre 2018
Montréal
Partager le chemin - Personne ne devrait être forcé de fuir son foyer

À Montréal, le 12 septembre 2018 – Développement et Paix – Caritas Canada lance aujourd’hui, ici au Canada, la campagne internationale Partagez le chemin afin de sensibiliser le public aux migrations forcées à travers le monde et de demander au gouvernement canadien d’en faire davantage pour s’attaquer aux causes profondes qui forcent des millions de personnes à fuir leur foyer.

Cette campagne a été initiée par le pape François et Caritas Internationalis, une confédération de 160 organisations humanitaires et de développement dont Développement et Paix, afin de répondre à la crise des migrations forcées qui prend de plus en plus d’ampleur dans le monde. Chaque minute, 31 personnes sont déplacées par les conflits, la persécution, l’extrême pauvreté, les changements climatiques, l’exploitation des ressources naturelles et les mégaprojets de développement. 

« Il y a actuellement 68,5 millions de personnes réfugiées, de demandeurs d’asile, ou de personnes déplacées internes – c’est presque deux fois la population du Canada. Tant que les droits humains fondamentaux ne seront pas respectés au sein de démocraties inclusives et participatives, les migrations forcées ne feront qu’augmenter », déclare Serge Langlois, directeur général de Développement et Paix – Caritas Canada.

La campagne témoigne de la détresse humaine causée par ce phénomène mondial à travers les témoignages de familles de la Birmanie, du Nigéria et de la Syrie, et invite les Canadiennes et les Canadiens à demander au premier ministre Justin Trudeau que son gouvernement s’engage à :

  • Appuyer des organisations citoyennes qui promeuvent la paix, la démocratie et les droits humains et à ; 
  • Investir davantage dans des solutions diplomatiques et pacifiques aux conflits armés.

L’organisation demande aussi aux Canadiennes et aux Canadiens de partager le chemin des migrantes et migrants forcés en organisant des marches permettant de collecter des fonds à travers le Canada, afin de parcourir 40 075 km, soit l’équivalent de la circonférence de la Terre.

« Nous avons aussi notre histoire de migrations ici, au Canada, dont celle des Premières Nations qui ont été chassées de leurs territoires. Nous devons témoigner de notre solidarité avec celles et ceux qui sont confrontés aujourd’hui à cette terrible réalité. En ces temps où la peur prend le pas sur la compassion dans de nombreuses sociétés, nous espérons que cette campagne contribuera à une culture de la rencontre, de la compréhension et de l’amitié avec les personnes migrantes, réfugiées et demandeurs d’asile », ajoute Serge Langlois.

Les Canadiennes et les Canadiens peuvent aussi soutenir la campagne en faisant un don à Développement et Paix afin de soutenir la mise en œuvre de ses programmes qui s’attaquent aux causes profondes des déplacements forcés dans les pays du Sud.

Pour en savoir plus sur cette campagne, visitez devp.org.

 

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, agente de communications
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org