Alors que l’Amazonie brûle sous nos yeux, les Canadiennes et les Canadiens sont appelés à agir Pour notre maison commune

10 septembre 2019
Montréal

À Montréal, le 10 septembre 2019 - Développement et Paix – Caritas Canada lance sa nouvelle campagne sur la justice écologique :Pour notre maison commune. D’une durée de deux ans, la campagne aura pour thème cette première année Un futur pour l’Amazonie, un futur pour toutes et tous. 

« Alors que de terribles incendies ravagent la forêt amazonienne et attirent l’attention de toute la planète, notre campagne rappelle aux Canadiennes et aux Canadiens les véritables enjeux qui se cachent derrière cette actualité : des politiques qui privilégient les profits plutôt que les personnes et guidées par notre soif de ressources naturelles; les communautés autochtones et traditionnelles qui résistent à la destruction de leurs territoires et de leurs modes de vie », déclare Serge Langlois, directeur général de Développement et Paix – Caritas Canada.

La campagne rappelle les préoccupations qui ont amené le pape François à convoquer une Assemblée spéciale du Synode des évêques pour la région panamazonienne, qui se tiendra au Vatican en octobre 2019, afin de « rechercher de nouveaux chemins pour faire s’épanouir le visage amazonien de l’Église et pour faire face aux situations d’injustice dans la région ».

La campagne Pour notre maison commune est lancée aujourd’hui par un webinaire où les membres, sympathisantes et sympathisants de Développement et Paix sont appelés à réfléchir sur l’impératif spirituel de préserver l’Amazonie et de comprendre les enjeux et la lutte de ses peuples, au Brésil notamment.

Dans les prochains mois, des ateliers seront animés, un peu partout au Canada. Ils permettront de sensibiliser les communautés à l’importance écologique de la forêt amazonienne, aux enjeux qui la menacent, au consumérisme des pays du Nord qui exacerbe ces menaces, et au rôle fondamental que jouent les peuples autochtones et traditionnels pour protéger la forêt malgré les risques encourus.

Les Canadiennes et les Canadiens sont invités à signer une lettre de solidarité, adressée à deux communautés brésiliennes, les seringueiros de Machadinho d’Oeste (qui collectent le caoutchouc de manière artisanale), et la communauté Mura de Manaus, dont les terres ainsi que les modes de vie et de subsistance sont menacés par l’exploitation forestière illégale et par une mine financée par une compagnie canadienne. L’objectif est d’atteindre au moins 65 000 signatures, une pour chacune des espèces d’arbres et de vertébrés de l’Amazonie.

En plus d’être acheminées à ces communautés, les lettres seront aussi utilisées pour renforcer notre plaidoyer auprès des gouvernements brésilien et canadien, et des compagnies concernées, pour demander une meilleure protection de la forêt et de ses peuples, une réglementation plus stricte et mieux appliquée, et un plus grand respect des préoccupations écologiques dans la négociation des accords commerciaux. Des rencontres avec des députés seront également organisées afin que les Canadiennes et les Canadiens puissent présenter ces requêtes.

Inspirés par les grèves des étudiantes et étudiants pour le climat demandant de préserver la planète pour les prochaines générations, Développement et Paix invite également les Canadiennes et les Canadiens à changer une habitude de vie, comme réduire leur consommation de viande ou utiliser les transports en commun.

« Les Canadiennes et les Canadiens répondent toujours avec enthousiasme aux campagnes de Développement et Paix », ajoute M. Langlois et prédit que « celle-ci ne fera pas exception. Les gens vont adhérer en grand nombre à cette campagne parce qu’ils comprennent que ce n’est pas une campagne au sujet d’une forêt éloignée. Il s’agit d’un combat existentiel Pour notre maison commune ».

Les grandes lignes de la campagne :

  • Une campagne d’éducation et de mobilisation menée à travers le pays, animée par la base
  • Des ateliers de sensibilisation (écoles, paroisses, etc.) sur :
    • L’importance écologique de la forêt amazonienne pour la planète;
    • Les peuples qui protègent l’Amazonie;
    • Les entreprises qui menacent la forêt et les peuples qui en dépendent;
    • 65 000 lettres de solidarité, signées par des personnes pour des personnes;
    • La prise d’engagements personnels visant à modifier nos modes de vie;
    • Un plaidoyer de haut niveau pour une réglementation stricte et respectée.

Pour plus d’informations sur la campagne: devp.org/PourNotreMaisonCommune.

En cette époque où les questions environnementales sont au cœur des préoccupations de la plupart des gens, où la forêt amazonienne flambe littéralement sous nos yeux, la campagne Pour notre maison commune permet aux Canadiennes et aux Canadiens de comprendre et d’agir sur un enjeu mondial. Cela représente une formidable source d’espoir et de pouvoir citoyen.

 

- 30 -

À propos de Développement et Paix – Caritas Canada :

Développement et Paix – Caritas Canada est l’organisme officiel de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada. Il travaille en partenariat avec des organisations locales dans plus de 30 pays en Afrique, en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient, afin de créer plus de justice dans le monde et d’agir en solidarité avec les personnes les plus vulnérables.

 

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Khoudia Ndiaye, conseillère en communication et relations publiques
514 257-8711 poste 318
kndiaye@devp.org