Pour l’amour de la Création – une initiative confessionnelle pour la justice climatique

22 avril 2020
Montréal
Les églises et les organisations confessionnelles canadiennes travaillent de longue date pour la conservation écologique, l’activisme environnemental et la promotion de la justice climatique. Pour souligner le 50e anniversaire du Jour de la terre, aussi reconnue comme la Journée internationale de la Terre nourricière, nous nous réunissons pour un parcours de réflexion, de dialogue, de discernement, de plaidoyer et d’action sur la question des changements climatiques. Nous vous invitons à y participer avec nous.
 
Pour l’amour de la Création – une initiative confessionnelle pour la justice climatique commence aujourd’hui avec le soutien d’une liste croissante d’églises nationales, d’organismes chrétiens de développement international et d’organisations confessionnelles. Nous nous réunissons en tant que croyantes et croyants dans l’espoir de contribuer de manière significative pendant la prochaine décennie à un avenir durable pour toute vie sur la planète.
 
L’interdépendance de toute l’humanité, de toute la création, n’a jamais été plus claire auparavant qu’elle ne l’est actuellement. La pandémie de COVID-19 a radicalement bouleversé tous les aspects de notre vie. Comme c’est trop souvent le cas lors de périodes difficiles, les vulnérabilités existantes sont exacerbées, de nombreuses personnes meurent et beaucoup d’autres risquent d’être ruinées. Notre façon de réagir est d’une importance capitale.
 
Nous savions avant même l’émergence de la COVID-19 que nous entrions dans une décennie cruciale pour l’action climatique. Nous voyons plus que jamais des fissures économiques, politiques, culturelles et sociales dévastatrices. Les peuples autochtones nous rappellent depuis longtemps l’interdépendance de toute la création. Le respect de cette interdépendance est essentiel pour l’intégrité écologique et économique, les bonnes relations avec les peuples autochtones et le rétablissement holistique suivant la pandémie.
 
L’initiative Pour l’amour de la Création vise à faire participer les particuliers et les communautés de partout au pays, en tant que congrégations et organisations, à une conversation sur le climat centrée sur trois thèmes :
 
  1. La réflexion théologique. Nous créerons ensemble un espace de théologie réceptive et collaborative en explorant notre relation avec le Créateur et la création, et en encourageant un dialogue basé sur la théologie et pertinent sur la justice climatique et le réchauffement planétaire.
  2. L’engagement local et de congrégations. Nous nous efforcerons d’accroître le dialogue et de réduire la polarisation dans la conversation sur les changements climatiques au Canada afin de parvenir à un consensus sur les mesures nécessaires à la création d’un avenir durable pour toutes et tous.
  3. Le plaidoyer politique. En tant que croyantes et croyants, nous exhorterons le gouvernement du Canada à respecter et finalement à dépasser ses engagements climatiques pris au sommet de Paris en investissant dans une transition juste et en établissant une économie équitable et inclusive. Le respect des droits des peuples autochtones et l’intégration de leurs connaissances et expériences à toutes les solutions proposées sont essentiels en ce sens.
 
Notre contribution répondra également au sentiment de chagrin écologique lié à la perte d’espèces et à la destruction d’écosystèmes, ainsi qu’à l’éco-anxiété résultant de la prise de conscience des risques liés aux conséquences des changements climatiques. Cela sera fait dans le cadre de la cérémonie pastorale, en renforçant la résilience communautaire et en prenant des mesures collectives pour la justice climatique.
 
L’initiative Pour l’amour de la Création examinera comment nous pouvons travailler ensemble pour bâtir des communautés en bonne santé et résilientes, et créer un avenir meilleur pour tous les êtres de la Création.
 
 

Notre chargée du programme de plaidoyer et de recherche, Elana Wright, explique le raisonnement derrière l'initiative Pour l'amour de la Création.
 
Les églises et les organisations énumérées ci-dessous se sont engagées à travailler ensemble pendant au moins les dix-huit prochains mois. À compter de l’automne 2021, les participants se réengageront sur une base annuelle.
 
Nous vous invitons à vous joindre à nous pour l’amour de la Création.
 
- 30 -
 
Participants à ce jour : Église anglicane du Canada (primat et archevêque anglican national autochtone); Développement et Paix - Caritas Canada; Conférence religieuse canadienne; Citoyens pour la justice publique; Église évangélique luthérienne du Canada; La foi et le bien commun; Mouvement climatique catholique mondial Canada; KAIROS : initiatives œcuméniques canadiennes pour la justice; Comité central mennonite du Canada; Église presbytérienne du Canada; le Fonds du primat pour le secours et le développement mondial; Société religieuse des Amis (Quakers); Fédération des sœurs de Saint-Joseph du Canada; OMI province Notre-Dame-du-Cap; OMI province Lacombe; Sœurs de Saint-Joseph de Sault-Sainte-Marie; Sœurs de la Charité de l’Immaculée Conception; Missions de Scarboro; Missionnaires de Notre-Dame; Sœurs de Saint-Joseph du Canada.
 
 

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez vous adresser à :
Marie-Hélène Bachand, conseillère en communication et relations publiques
514 257-8711 poste 318
mhbachand@devp.org