Notre programme

Depuis le début des années 1970, Développement et Paix appuie des groupes autochtones et tout particulièrement des femmes parmi les plus vulnérables, des groupes de défense des droits de la personne, des petites agricultrices et petits agriculteurs afin de favoriser une plus grande souveraineté alimentaire.

L’Équateur est l’un des pays d’Amérique latine les plus exposés aux catastrophes naturelles. Cette vulnérabilité est due aux risques géologiques comme les séismes, les tsunamis et les éruptions volcaniques, ainsi qu’aux risques climatiques comme les inondations, les glissements de terrain et les sécheresses.

Le 16 avril 2016, un violent séisme de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter a frappé le pays, touchant principalement la côte ouest du Nord de l’Équateur, a environ 170 km de la capitale, Quito. Développement et Paix a immédiatement alloué la somme de 50 000 $ pour soutenir les efforts de secours d’urgence mis en œuvre par ses partenaires.

La situation

Compte tenu de sa superficie, l’Équateur est l’un des plus petits pays d’Amérique latine. Bordé par la Colombie au nord-est, par le Pérou à l’est et au sud, et par l’océan Pacifique à l’ouest, l’économie du pays repose en grande partie sur l’exploitation pétrolière.

Le pays est également exposé à des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les éruptions volcaniques, les séismes, les sécheresses et les inondations. Ainsi, les changements climatiques préoccupent une grande partie de la population dont les personnes autochtones qui produisent une part importante de l’alimentation du pays.

En Équateur, la pauvreté touche principalement les zones rurales, les populations autochtones et davantage les femmes.