Notre programme

Notre programme à Madagascar s’est consolidé ces dernières années autour de partenariats stratégiques basés sur l’accompagnement de groupements de la population et de groupes de la société civile (réseaux militants, organes de veille, etc.) par des animateurs locaux formés qui les aident à s’organiser à partir de leurs propres ressources et de celles de leur environnement.

Notre approche valorise la prise en charge par les populations de leur propre développement à travers une démarche d’autopromotion facilitée par un accompagnement et des renforcements de capacités en adéquation avec leurs espoirs et leurs besoins.

L’autonomie de la population locale est au cœur de notre programmation et s’articule autour de deux grands axes complémentaires :

  • Un renforcement de capacités pour accroitre la résilience, faciliter l’adoption de pratiques d’adaptation aux changements climatiques et accroitre la sécurité alimentaire, monétaire, foncière et climatique ; et
  • Un renforcement du pouvoir citoyen et de la participation citoyenne dans tous les espaces de décisions formels et informels relatifs à la gouvernance des ressources naturelles, de l’environnement et de la vie publique.

Au fil des ans, nos projets ont couvert la quasi-totalité du territoire. Notre programme se concentre actuellement sur la région centrale de l’ile, de l’ouest (Maintirano) à l’est (Toamasina) et couvrant les régions de Melaky, Bongolava, Analamanga, Atsinanana et Alaotra-Mangoro. Cette région comprend des populations extrêmement vulnérables et isolées et qui sont souvent oubliées dans les interventions d’aide. Voici quelques-unes des initiatives récentes que notre programme a soutenues.

Un village écologique face aux changements climatiques

Madagascar est l’un des pays les plus vulnérables aux changements climatiques. La région où intervient notre partenaire local actuel est constamment soumise à de fortes pluies, aux inondations et à l’insalubrité.

C’est dans ce contexte de vulnérabilités multiples que notre partenaire sensibilise et mobilise la population en l’impliquant dans la gestion et la transformation de leurs quartiers.

Une villageoise dans sa parcelle de culture aménagée dans le cadre du projet.

Dans le cadre de ce projet, les habitantes et les habitants de l’un des quartiers les plus vulnérables de la région de la capitale ont été formés et outillés pour transformer leur environnement en village écologique développé par et pour les résidents. Ainsi, ils ont réhabilité une zone contaminée en jardin communautaire, et une cinquantaine de ménages du village disposent actuellement d’un potager familial, de réchauds et de panneaux solaires, fruit d’une véritable conversion écologique. Parallèlement, 51 micro-projets d’adaptation aux changements climatiques ont été mis en place dans les quartiers avoisinants.

Ce projet a été réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.

En plus de cet appui du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, notre programme à Madagascar bénéficie de la participation financière du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec.

La situation

Quatrième plus grande île du monde, Madagascar dispose de nombreuses ressources naturelles et d’un écosystème unique. Cependant, le pays a été confronté à des défis importants dans son développement socio-économique, et au cours des dernières décennies, il a connu une augmentation de la pauvreté. Avec un produit intérieur brut par habitant de 422 dollars, le pays est classé 164e sur 189, selon l’indice de développement humain. De plus, l’instabilité politique sape la croissance économique du pays et ses efforts de développement et réduit la capacité des populations à composer avec les aléas fréquents, tels que les catastrophes liées au climat.