Carême de partage 2013 - Les visages de la dignité humaine

AWRC : la dignité humaine c’est le droit pour les femmes de participer à la société

13 février 2013

Madame Gulandam, 50 ans, vit avec son mari et ses 12 enfants dans la province de Kapisa en Afghanistan. Cette région a été le théâtre de violents combats entre les forces militaires de la coalition et les combattants talibans dans la guerre persistante dans le pays.

Luttant pour subvenir aux besoins de sa famille, Madame Gulandam a commencé à chercher du travail, mais cela n’a pas été facile. Dans une société où les femmes ont peu de droits et où la résistance culturelle à leur présence sur le marché du travail est grande, les possibilités étaient rares.

Heureusement, elle a trouvé une entreprise de traitement des aliments soutenue par un partenaire de Développement et Paix, le Centre de ressources des femmes afghanes, et a pu suivre une formation technique. Deux ans plus tard, elle a été choisie pour devenir chef de groupe afin de diriger une entreprise locale composée de femmes produisant des marinades, de la sauce aux légumes et des piments. L’AWRC lui a également accordé un microcrédit pour lui permettre d’acheter le matériel dont elle avait besoin pour son entreprise.

Son succès commercial ne s’arrête pas là! Grâce au soutien continu de l’AWRC, elle a également reçu une formation en marketing pour l’aider à augmenter son chiffre d’affaires, ce qui lui a permis d’adhérer à une coopérative de femmes. Elle a participé à plusieurs expositions agricoles et a même reçu un certificat du gouverneur de Parwan en reconnaissance de ses compétences dans le domaine des affaires.

« Je suis fière de travailler et de diriger une petite entreprise dans mon village, dit-elle. Je suis fière de pouvoir aider ma famille et d’autres femmes de la communauté. »

Aujourd’hui, c’est à son tour d’aider d’autres femmes de la province de Kapisa à se sortir de la pauvreté et à acquérir leur autonomie. L’AWRC l’a aidé à soumettre une proposition de financement pour la préparation de marinades et de produits à base de légumes. Grâce à ce financement, elle pourra à son tour offrir une formation à 25 femmes et leur permettre de profiter de la même opportunité dont elle a pu bénéficier grâce à l’AWRC.