Carême de partage

L’agriculture favorise la santé des familles et des communautés au Nigeria

16 mars 2015
« La pauvreté dans le monde est scandaleuse. Dans un monde où il y a tant de richesse, tellement de ressources disponibles pour nourrir tout le monde, il est inacceptable qu’autant d’enfants soient affamés, qu’autant d’enfants soient sans éducation et qu’il y ait autant de personnes pauvres. »
- Le pape François, 2013

Samuel Oladipupo connaît bien les difficultés liées au fait d’être un petit agriculteur familial. L’alimentation du bétail coûte cher et il est parfois difficile de s’en procurer. Les bas prix auxquels se vendent les fruits de son labeur lui permettent difficilement de développer son exploitation et d’essayer de nouvelles activités agricoles. À cause des routes et des infrastructures en mauvais état, il a parfois de la difficulté à acheminer ses produits au marché. Et les agriculteurs ne reçoivent que peu de soutien, étant souvent négligés par des politiques gouvernementales qui ne les avantagent pas.

Heureusement, la Commission Justice, Développement et Paix (JDPC) du diocèse d’Ijebu-Ode au Nigeria était là pour l’aider à surmonter ces difficultés. Avec l’appui de Développement et Paix, JDPC aide des agriculteurs comme Samuel.

Samuel, un éleveur de volailles, a eu la possibilité de participer à plusieurs séances de formation, animées par JDPC, sur des sujets comme la comptabilité, les compétences vétérinaires et la gestion. De plus, il a réussi à obtenir un prêt qui lui a permis de diversifier ses activités.

« J’ai commencé avec 300 volailles. J’en ai maintenant 700 ! J’ai lancé d’autres entreprises agricoles, comme la culture du plantain et l’élevage des escargots », précise-t-il.

Cela a également entraîné des changements importants pour sa famille. « J’ai pu rembourser mon prêt. Aujourd’hui, je peux répondre aux besoins de ma famille, comme l’éducation de mes enfants, l’accès aux soins de santé et à un bon logement. »

L’avenir semble prometteur pour Samuel. Il prévoit non seulement de continuer à développer son entreprise, mais comme président du groupe d’agriculteurs locaux et grâce aux compétences qu’il a acquises avec JDPC, il veut aider les autres membres de sa communauté à faire l’expérience de la petite agriculture familiale comme une vocation viable et enrichissante.


Parce qu'on sème... on donne!

Donnez généreusement à la campagne Carême de partage.