Yusuf Peter Agoyon

Yusuf Peter

« Le SERAC a fait beaucoup pour ma communauté. Avant, nous ne savions pas que nous avions le droit d’être impliqués dans les décisions qui nous concernent. Grâce aux formations offertes par le SERAC, nous sommes désormais conscients de nos droits et savons comment approcher le gouvernement. Grâce au dialogue, ma communauté a été en mesure de faire comprendre au gouvernement les raisons pour lesquelles nous ne pouvions quitter cet endroit, qui fait partie de notre histoire, de notre culture et de notre héritage. Lorsque le gouvernement accepte de dialoguer avec ses citoyens, de grandes choses peuvent être accomplies. Ce que le SERAC accomplit avec notre communauté, c’est fantastique! Merci, Développement et Paix! »

 

Yusuf est le chef de la communauté riveraine de Makoko/Iwawa. Sa communauté a bénéficié du soutien du SERAC en 2012, alors que le gouvernement menaçait de démolir leurs maisons.


Le travail du Centre d’action pour les droits économiques et sociaux (SERAC)

Le SERAC, partenaire de longue date de Développement et Paix, agit auprès des victimes d’évictions forcées en les aidant à faire valoir leurs droits pacifiquement et à résister en utilisant le dialogue.

Dans l’État de Lagos, au Nigeria, les expulsions forcées sont monnaie courante. Le SERAC y met actuellement en œuvre un projet d’éducation civique et de renforcement de la participation citoyenne visant à former des leaders communautaires qui sensibilisent des communautés menacées, afin qu’elles puissent acquérir les connaissances et outils nécessaires pour engager un dialogue efficace avec le gouvernement.

Saviez-vous que : 

En 2017, l’État de Lagos comptait :

30,000 personnes

expulsées de force.

11 personnes

tuées lors d’expulsions violentes.

17 personnes

disparues lors de ces expulsions.

300,000 personnes

vivant quotidiennement sous la menace d’une expulsion forcée.

Source : Amnistie Internationale