Risya

Les FEMMES construisent une société inclusive en Indonésie

Risya Syair

« Aujourd’hui, j’écris à propos de la discrimination à laquelle doivent faire face les personnes vivant avec un handicap, tout particulièrement les femmes. Mes textes sont une source de motivation pour les femmes qui les lisent. Celles qui ne croyaient pas en leurs capacités et en leur potentiel réalisent, en me lisant, qu’elles peuvent tout faire. Quand je suis devenue aveugle, j’étais triste et fâchée de devoir abandonner mon rêve. Mon père m’a alors fait réaliser que même si je n’étais pas médecin, je pouvais guérir les gens. Je peux les guérir par mes écrits. »

L’AJI a aidé Risya à réaliser son rêve ! Elle étudie maintenant la littérature à l’université et sait que même si elle n’est pas médecin, le chemin qu’elle a choisi pour améliorer la société est tout aussi important.

 

Risya Syair, 22 ans, rêvait de devenir docteur lorsqu’elle était enfant. Cela dit, son introduction à la médecine a été bien différente de ce qu’elle espérait. Alors qu’elle était adolescente, on lui a diagnostiqué une tumeur au cerveau et l’opération qu’elle a subie afin de retirer cette masse l’a rendue aveugle. C’est en apprenant à vivre avec ce handicap qu’elle a découvert une nouvelle passion : l’écriture. Risya a donc commencé à rédiger un blogue afin de partager de courtes histoires. Après avoir pris part à un atelier offert par l’Association des journalistes indépendants (AJI), un partenaire de Développement et Paix, elle a réalisé qu’elle avait beaucoup plus à dire!


Description du partenaire : L'AJI

L'Association des journalistes indépendants – AJI est une organisation de journalistes indépendants qui travaille à maintenir une presse libre et impartiale en Indonésie. Son travail est essentiel dans un pays où, après des années de dictature, la démocratie est émergente et où le bilan en matière de droits humains est plutôt faible. Dans ce contexte, l’AJI cherche à promouvoir la question des droits humains et a choisi de mettre l’accent sur le renforcement de la représentation des femmes et des minorités dans les médias. L’AJI a ainsi commencé à offrir des ateliers pour les associations de femmes de la ville de Makassar, sur l’île de Sulawesi. Les participantes sont invitées à analyser et à réfléchir à la manière dont les femmes sont représentées dans les médias traditionnels, et sont encouragées à en modifier l’image par leurs écrits.

Saviez-vous que : 

170 femmes ont suivi une formation

en journalisme offert par l’AJI.

80% des participantes

ont amélioré leurs compétences en rédaction et peuvent maintenant rédiger des bulletins d’information.

Donnez

Donnez aux femmes les moyens de continuer à propager leur message d’espoir. Appuyez-les en donnant généreusement